Moi, fainéante?

hausse-du-chomage-mykaiaHier, dans les transports en commun, j’ai surpris une conversation :

 

Ouais t’façon, les chômeurs c’est tous des fainéants, ils passent leur temps devant la télé, se promènent et profitent de notre argent. J’ai jamais été au chômage et si demain j’y suis, je trouverai du boulot tout de suite.

 

Cette conversation m’a fait bondir, car le chômage, je suis en plein dedans.

Presque 2 ans que je galère à postuler sans avoir de réponses, à faire un CDD de 5 mois en espérant une embauche puis rien, espérer, se remettre en question.

 

Cette dame ne connait pas les sentiments par lesquels on passe durant cette période :

-> Le doute : pourquoi je ne trouve pas? qu’est ce qui ne va pas? est ce que je m’y prends mal?

-> La culpabilité : je reste à la maison pendant que chéri bosse, je le bloque dans ses projets : achat d’une maison, vacances…

-> La honte : de dire que je suis au chômage, que je perçois une aide l’État.

-> L’inquiétude : est ce que je vais trouver avoir d’avoir épuisé mes droits? Quel est mon avenir?

-> Le soucis financiers : parce que perdre 32% de son salaire du jour au lendemain, c’est dur et le train de vie n’est plus le même. Tous les projets sont mis en stand by

-> La perte de confiance en soi : ne pas trouver de travail me fait perdre l’estime que j’avais pour moi, et me fait douter de mes capacités.

-> La baisse de motivation, l’abattement et la déprime : passez ses journées chez soi, à attendre une réponse ou un entretien qui n’apportera rien, qui me rabaissera encore.

Avoir une crise de larmes devant une énième réponse débile : vous êtes trop qualifiée / vous n’êtes pas assez qualifiée, vous avez un parcours trop atypique, je ne sais pas dans quelle case vous rangez.

Je ne peux pas avoir une expérience d’une femme de 45 ans en ayant 28 ans. Est on obligé de toujours rentrer dans le moule? D’être un stéréotype? La différence peut aussi être une force, un plus apporté à une entreprise.

 

Alors oui, je me promène, je tiens un blog, je dépense un peu d’argent, je pars même en vacances mais je ne peux pas m’arrêter de vivre sous prétexte que je suis au chômage.

Mon blog est mon exutoire, mon petit coin à moi où j’oublie pendant une heure les soucis. Il n’interfère en rien dans ma recherche d’emploi.

Les vacances me permettent de retrouver chéri et ma belle fille, de les voir plus que 2 heures sur une journée.

 

Cette dame ne doit pas savoir non plus les démarches difficiles à effectuer et la douleur de voir des portes se fermer.

Les amis ne se rendent pas compte des petites phrases qui peuvent blesser : T’as pas ENCORE trouver de travail?? Comment ça se fait?? Tu as postulé où? Tu es sure que ton CV est bien?

J’ai de la chance d’avoir un chéri qui me soutient et qui m’aide dans les moments difficiles mais le chômage a aussi un impact sur la vie de couple.

 

Même si certains profitent du système, nous ne sommes pas tous pareils et une grande majorité des demandeurs d’emploi souffrent de cette situation et cherchent réellement.

 

Je sais bien que cet article n’est pas lié à la beauté mais j’avais besoin d’exprimer ce que je ressens.

 

Et vous, avez vous connu le chômage?

 

Publicités

97 réflexions sur “Moi, fainéante?

  1. Bonjour.
    Courage ! ne lâche pas prise et ne faut pas faire attention a ces mauvais gens ou tout leur est pondu qui n’ont jamais eu besoin de se battre… Ce ne sont que des ‘racontars’ qui connaissent rien a la vie mais qui donnent des leçons !
    En tout cas ton blog est super !
    Bon courage et au plaisir de te relire bientôt

    Aimé par 1 personne

  2. Comme je te comprends !
    Jusqu’à la semaine dernière j’étais dans la même situation : 29ans, au chômage depuis plus de deux ans suite à un licenciement économique et un déménagement à l’autre bout de la France. Là je teste l’intérim.
    Je suis passée par tout ce que tu décris : la honte, la culpabilité, la perte de confiance, la remise en question fréquente, la peur d’avoir perdu ses capacité, les recruteurs qui demandent des diplômes et 20ans d’expérience pour un salaire de misère…
    Les gens pensent que l’on passe nos journées chez nous à ne rien faire. Mais non, on passe énormément de temps à lire et postuler à des offres, à passer des entretiens, à faire fonctionner les réseaux… Mais oui, le reste du temps, désolée, nous continuons de vivre et même si certains abusent effectivement du système, il ne faut pas en faire une généralité.
    Heureusement il y a souvent la famille très proche pour nous écouter, essayer de nous comprendre et nous soutenir.
    Mais quelqu’un qui n’a pas vécu cette situation ne peut pas comprendre. Ne peut pas imaginer. Alors moi je décide de ne pas leur en vouloir, je leur souhaite de ne jamais passer par là et ma vie redevient rose-bonbon. ^^
    Ne fais pas attention, ils ne savent pas de quoi ils parlent. Continue ta vie, toi au moins tu sais les efforts que tu déploies. 🙂

    Aimé par 1 personne

    • J’aimerai ne pas écouter ce qu’ils disent et les pardonner mais juger les gens sur leurs galères et, pour moi, intolérable.
      Certains devraient arrêter de répéter bêtement ce qu’ils ont entendu, en faisant des raccourcis.
      Malheureusement les patrons veulent toujours plus en payant moins, en sachant qu’au moins une personne prendra le poste selon leurs conditions. On m’a demandé minimum bac +2 pour faire du tri de courrier dans des bannettes 😦

      J'aime

  3. Personnellement j’ai eu un CDD de 1 an et 6 mois puis comme toi on m’as fait espérer pour au final me dire qu’il me fallait un niveau d’étude supérieur alors que jai qqch de non négligeable. Je leur ai dit fuck. Je suis restée au chômage pendant 2 mois. J’ai rien eu comme indemnités 😂😂 et jai carrément changé de domaine. Aujourd’hui je suis en CDI pour le groupe Lagardère et je redis FUCK a la banque pour laquelle j’ai bossé avant 😛 courage 💪🏿💪🏿💪🏿

    Aimé par 1 personne

  4. salut , « beau coup de gueule  » , moi je suis au chomage depuis le début de l’année , et à 40 ans passés , je galère énormément pour trouver du travail , même avec plusieurs années d’expérience dans la branche que je recherche ….
    Moi , je n’aime pas non plus dire que je suis au chomage , j’ai l’impression d’être inintéressante et inutile et bête…. un membre de ma famille me dit toujours tu es au chomage , tu ne fais rien …. ça me fait sauter au plafond quand j’entends ses paroles.
    A bientot

    Aimé par 1 personne

  5. Infirmière en cdd depuis 1 an et demi.. Pas de cdi pour le moment en vue. Psychologiquement c’est très difficile.
    On a réussi à emprunter pour une maison mais j’ai peur… Si demain je me retrouve au chômage on ne peux plus payer! Cette situation m’angoisse mais faut-il s’arrêter de vivre? Renoncer à ses projets?
    Bon courage à toi aussi, nous vivons dans une nouvelle génération bien difficile

    Aimé par 1 personne

  6. Hello, je partage totalement ton coup de gueule car je suis moi-même au chômage, enfin « à la recherche d’un emploi ». J’ai terminé mes études fin Septembre en alternance où on m’avait fait comprendre que je pourrai rester pour finalement me délaisser comme une vieille chaussette. Depuis, j’ai déménagé pour suivre mon conjoint et je répond à des offres qui me correspondent, un peu. Depuis début Octobre, j’ai du répondre à une bonne vingtaine d’offres et je dois avoir reçu trois réponses (négatives bien sur). Et donc le chaos commence doucement à s’installer dans ma petite vie donc j’ai commencé un blog et puis je pense à des missions en Free lance mais ce n’est pas une fin en soi… Donc bon, j’essaye, comme toi de ne pas perdre espoir et de ne pas me dire que c’est à cause de profil que je n’ai pas d’appels. Même si quand je répond à des offres pour lesquels mon profil match à 200% et qu’on m’envoie un pauvre mail en me disant que mon profil ne correspond pas…

    Enfin, il faut relativiser et se dire que ce qui doit arriver arrivera !
    Bon courage à toi et espérons que 2016 nous apporte une réussite professionnelle !

    Evanell

    Aimé par 1 personne

  7. Je suis en plein dedans sauf que moi dans 3 mois je n’aurais plu aucun revenu. Ce n’est pas comme si je voulais rester sans rien. Les gens qui parlent comme ça sont ceux qui ne sont jamais passé par là et si un jour il se retrouve au chômage seront les premiers à criaient le plus fort. Alors que tout le monde autour endure et essaye de se donner à fond pour pouvoir manger à la fin du mois … De toute façon comme je dis toujours, en France on marche sur la tête u_u

    Aimé par 1 personne

  8. Ahlala! Comme je te comprends! Je suis restée 2 ans en recherche d’emploi après mes études. « Pas d’expérience » Forcément hein! Et avec un Bac+5. J’avais la hantise de croiser une connaissance et d’entendre le classique « alors t’as trouvé? » Et les conseils en tout genre qui vont avec « t’as regardé sur tel site? », « t’as contacté telle entreprise? » Comme si on avait pas tout essayé! Finalement je bosse même pas dans le domaine de mes études! Mais je fait un job qui me plait vachement. Et bien je continue à entendre des « mais tu continues à chercher dans ta branche? t’as pas trouvé autre chose? » Alors que je suis très heureuse dans mon job!

    Aimé par 2 people

  9. Je te comprend tellement! Moi je me suis faite licenciée par mon employeur parce que j’ai fait « l’erreur » de tomber enceinte et qu’apparemment c’est une faute très grave dans ce monde. Après 5 ans de loyaux service, je me retrouve au chômage alors que j’avais été promu un peu avant. Mais vu que tout ça est arrivé en même temps qu’un changement de direction, tout ce que j’avais fait pour l’entreprise jusque là ne comptait plus. Heureusement qu’il y a un bon côté dans tout ça et que grâce et ce c*&%#ard j’ai la chance de pouvoir profiter de ma fille et de la voir grandir. Mais c’est vrai que je dois faire face aux jugements des autres, ceux qui estiment que je profite du système (c’est la première fois que je suis au chômage depuis mes débuts professionnelles et c’était il y a 12 ans) et aussi ceux qui me jugent car je suis maintenant cataloguée comme femme au foyer et c’est mal vu aussi apparemment. Comme toi j’ai un homme en or qui me soutient totalement et tu vois, nous non plus on s’empêche pas de vivre. On part en vacance, on fait du shopping et on va même se marier l’année prochaine! Les gens auront toujours une raison de te juger alors laisse les dire et vis ta vie ^^

    Aimé par 1 personne

  10. Comme je te comprends…
    J’ai décidé de faire de longues études en communication, non pas parce que le secteur embauchait mais parce que cela me plaisait. Depuis l’obtention de mon diplôme, pourtant haut la main (major de promo), en juillet 2013, aucune entreprise/agence/marque ne m’a laissé ma chance. Je cumule déjà près de 2 ans d’expérience grâce aux stages effectués durant mon cursus ainsi que différentes missions freelance.
    Depuis tout ce temps, je n’ai réellement été que 4 mois au chômage (sans activité professionnelle) car je n’ai pas supporté de rester à la maison comme cela. J’ai préféré reprendre une activité, en vente car j’avais également de l’expérience dans ce domaine grâce aux contrats étudiants que j’avais eu au début de mes études. Aujourd’hui je dois prendre une décision assez importante : j’ai multiplié les CDD pour différents magasins, aujourd’hui on me propose enfin un CDI. Pour un poste de vendeuse (donc statut employé alors que mon diplôme me permettait facilement d’accéder au statut cadre), loin des agences de relations presse dans lesquelles j’ai toujours rêvé de travailler, pour un salaire dérisoire (le SMIC ni plus ni moins).
    En deux ans j’ai perdu toute confiance en moi. Si personne n’a voulu de moi pendant tout ce temps, pourquoi est-ce que soudainement mon profil intéresserait un employeur ? Sachant que pendant que je me casse le dos à porter des cartons en réserve, à travailler tous les samedis (et maintenant les dimanches), à courir partout pendant les soldes et à passer la serpillière dans le magasin le soir venu, d’autres ont acquis davantage d’expérience, de nouveaux diplômés arrivent sur le marché du travail…
    À l’inverse, je me dis que ce CDI peut être une réelle opportunité pour recommencer à avancer. Car effectivement ces périodes de chômage / CDD bloquent tous nos projets (pas de congés payés, pas de garantie pour un appartement)
    Ne reste plus qu’à s’accrocher et surtout à ne pas se décourager !

    Aimé par 2 people

    • Quel choix cornélien : refuser un CDI et espérer ou l’accepter mais ne pas faire ce que tu aimes. Dur Dur.
      Je crois que malgré tout, je prendrai le CDI et je continuerai à chercher dans ma branche en parallèle.
      Je suis sure que tu prendras la bonne décision, quelle qu’elle soit.
      Bisous

      J'aime

    • J’ai été interpellée par ta réponse car ma cousine a été exactement dans la même situation que toi il y a 2 ans. Diplômée d’une grande école de commerce, 5 ans d’études et rien depuis… Elle a finalement accepté un CDI dans un Centre commercial en tant qu’hôtesse d’accueil, histoire de mettre du beurre dans ses épinards et à côté elle se prépare pour travailler à son compte.
      Je pense que j’aurais fait pareil dans ton cas, car malgré tout tu as un salaire qui arrive chaque mois (même si ce n’est pas le pactole) et cela ne t’empêchera pas de continuer tes recherches à côtés. Quoi qu’il en soit, je te souhaite bon courage et quelle que soit la décision que tu prendras, j’espère qu’elle te conviendra :).

      Aimé par 1 personne

  11. Courage! Je comprends tout à fait ce sentiment! Je suis en recherche de mon 1er emploi, et c’est dur car tout le monde me demande de l’expérience alors que je sors de l’école!
    Mais ne t’inquiète pas, ce n’est pas que nous sommes fainéantes! C’est juste que le monde du travail est aujourd’hui très bouché et que cette dame ne s’en rend surement pas compte.
    Des bisous

    Aimé par 2 people

  12. Très bel article qui résume parfaitement ce qu’on ressent quand on ne travaille pas… Certains pensent que c’est facile et qu’on se la coule douce… S’ils savaient ! Dans tous les cas bon courage, il faut réussir à passer outre les remarques de ce genre meme si ce n’est pas simple ..

    Aimé par 2 people

  13. Je n’ai pas vraiment connue le chômage mais j’ai été en recherche pendant mes études. Je sais que c’est pas facile et que l’on ne vit pas bien cette situation.

    Tout ce que je peux te dire c’est de ne pas baisser les bras et continuer à vivre. Tu vas finir par trouver j’en suis sûre !

    Aimé par 1 personne

  14. Je tombe sur cet article au bon moment. Je me reconnais totalement dans ce que tu dis e c’est tout à fait vrai. Voilà maintenant 12 mois que je suis au chômage et c’est effectivement la croix et la bannière pour tenter de se remettre sur le marché. Tu vois des offres, il faut 20 ans d’expérience … WTF? C’est pas tous les jours facile c’est vrai, sans parler des réflexions désobligeantes. Alors effectivement, moi aussi j’ai crée mon petit blog histoire de m’occuper et de sentir un peu « utile » . En tout cas merci pour cet article, je me sens moins seule. Bon courage à toi !

    Aimé par 1 personne

  15. L’article n’est peut-être pas lié à la beauté mais il est d’une vérité sans maquillage, et quelque part il participe à la beauté en réagissant à la laideur de l’ignorance. Ce n’est pas tant cette ignorance qui est laide, c’est le fait qu’elle voyage en bus et qu’il soit impossible qu’elle ne pollue pas nos jolies et chastes oreilles. Bon courage pour la suite.

    Aimé par 3 people

  16. Courage à toi et ne te laisse pas abattre par les commentaires infectes de ce genre de personnes…!

    Ici on connait ça depuis quelques mois malheureusement.
    Mon mari a perdu son travail, et c’était le seul revenu de notre foyer étant donné que je suis Maman au Foyer…

    Autant te dire que maintenant je passe encore plus pour une fainéante qui ne fait rien de ses journées alors que lui se tue à chercher du travail et enchaine des missions temporaires pour nous sortir de la mer**…!
    C’est sur qu’enceinte de 7 mois et des poussières je suis en mesure de trouver du travail, et que m’occuper de mon foyer de et de ma MiniPuce d’amour (26 mois à son actif) c’est ne rien faire du tout…

    Tout ça pour dire que je connais bien ce genre de commentaires et que je t’envoie tout mon courage…
    J’espère que tu trouveras vite le travail qui te plaira!

    Aimé par 1 personne

  17. Finalement le chômeur n’est pas fainéant, tu as cotisée pour toucher cette allocation tout comme eux cotisent et le seront aussi un jour! On est pas à labrit d’un licenciement économique … Donc ne te sent pas rabaisser
    Ces gens sont cons et le resteront jusqu’au jour où ils vivront cette situation et là il seront moins cons mais se sentiront bête

    Aimé par 1 personne

  18. Coucou,
    Je vois exactement ce dont tu parles vu que je le suis depuis 2 ans (je suis tout de suite soulagée de ne pas être la seule). Je n’écoute plus ce genre de chose même si c’est super blessant parce-que ces gens n’ont pas vécus cette épreuve difficile et cette instabilité.

    En tout cas, ne te prends pas la tête j’adore ce que tu fais et pensons positif 🙂

    Aimé par 1 personne

  19. coucou je ne suis pas encore au chômage mais je l’ai demandé, j’ai travaillé 4 ans en maison de retraite comme agent de service, j’ai fait une rupture conventionnelle, car je n’étais plus motivée, et c’est vrai que ça fait drôle de se retrouver sans travail, là j’ai trouvé quelque chose pour 2 mois.
    Bisous

    Aimé par 1 personne

  20. A reblogué ceci sur et a ajouté:
    Oui Amande et Coton, bien sur que j’ ai connu le chômage, les lettres de motivations sans réponses, les ‘tas pas encore trouvé ? de la part des copines, et les « ben comme ça tu peux te reposer »..je ne sais pas si le pire est d’ entendre son conjoint se plaindre que le ménage n’ est pas assez bien fait, puisque maintenant on a rien d’autre à faire que ça, de la journée » ( si celui ci est une peau de vache mais heureusement que non, je crois…) ou si le pire du pire est d’ entendre les plaintes des copines employées en CDI , parce qu’elles ont trop de travail ou de réunion…. ( sans se réjouir d’ avoir chaque mois un chèque prêt à être encaissés, chars patronales déduites, etc etc….) Et attends, le pire, est ailleurs : chercher du travail est une vraie mission full time, qui coûte du temps, de l’ argent, et 0 considération de la part des autres…. Amande, as tu la possibilité de créer une activité, qui pourra grossir et devenir un métier ? peux tu inventer ton métier ? ou te servir de ton blog pour monnayer tes talents et ce serait l’ idéal… je souhaite que ton blog puisse te ramener de l’ argent, et que tu deviennes ta propre patronne…comme ça tu pourras te plaindre d’avoir trop trop de travail…et trop d’argent…. mais au fait, qu’ est ce que tu cherches, comme travail ?
    En tout cas, bon courage, car aujourd’hui c ‘est dimanche, un jour mon chômé pour les chômeurs, qui ‘mont jamais de répit ni de vacances, puisque les vacances, c’ est pour ceux qui bossent …Des bises

    Aimé par 1 personne

  21. Très beau commentaire, j’adhère totalement.
    Pour répondre à ta question, je suis auxiliaire de vie à domicile spécialisée dans les pathologies lourdes.
    Monnayer mon blog? Pourquoi pas, même si je blogue avant tout par passion mais je ne suis pas contre pour en faire mon métier. En y réfléchissant, cela me plairait beaucoup, quoi de plus beau que de pouvoir vivre de sa passion?
    Je ne bosse pas mais je pars quand même en vacances demain 😉 n’en déplaise à certain(e)s.
    Chercher du travail est vraiment une tâche ingrate, aucune reconnaissance et des critiques à n’en plus finir.
    Mais je reste positive et je me dis que la tourne, ceux qui critiquaient hier me féliciteront demain.
    Des bises

    J'aime

    • Oui Oui Oui Amande, la vie n’ attend pas, et chômage ou pas, fric ou pas, l’ art est de se rendre heureux (et aussi les autres ) donc, bonnes vacances, c ‘est génial que tu partes. Et a tes heures perdues et gagnées, pense bien à rêver à ta passion de bloggeuse, tu as une belle plume et l authenticité dans ta passion, qui saura séduire les marchands de cosmétiques…. Contacte moi à ton retour, on pourra voir ensemble qui viser, pour te faire repérer et monnayer tes talents…. tu bosses déja en mettant des produits en valeurs, maintenant faut trouver les payeurs…non mais… travailler gratuitement, quel gâchis…. Bonne relaxe et à bientôt Eléna

      Aimé par 1 personne

  22. Je te souhaite un grand courage. Tu as l’air d’être une personne instruite, intelligente… Les gens qui passent à côté de toi sont des vrais cons ! Alors courage ! Tu vas y arriver et ne perds pas confiance en toi car c’est compliqué de la retrouver cette confiance… (c’est une personne en manque de confiance en soi qui te parle) Je te souhaite tout le courage du monde !
    Estellia

    Aimé par 1 personne

  23. Je te souhaite beaucoup de courage. Saches que de nombreuses personnes ont connu des périodes sans activité. Et alors? cela fait presque partie d’une carrière normale. Et tu ne devrais pas donner de l’importance aux personnes qui ne te jugent que sur ton métier, ta fonction ou ton cv. Quelles pauvres âmes! l’important c’est ce que l’on est, pas notre catégorie socio-professionnelle. Voilà c’était 1 petit message d’une personne qui travaille mais qui n’a pas oublié qu’elle est passée par la case chômage. Sara

    Aimé par 1 personne

  24. Oui un petit peu !!! Puis j’ai connu la Mere au foyer, comme au chômage mais sans rien touché, quand mon fils a pris le chemin de l’école je me suis demandé ce que j’allais faire de ma vie, toutes ces questions qu’on se pose et qui font mal !! Je me suis tournée vers la vente à domicile !!! Aujourd’hui je suis épanouie, j’adore mon boulot et ma vie !! D’ailleurs pourquoi n’essaye tu pas ? Je peux te renseigner si tu veux 😘

    J'aime

  25. Je suis également dans la même situation que toi. Je suis au chômage depuis 4 mois et je commence à désespérer. Rien même pas d’intérim. Et ensuite on dit faites des études… Surtout n’en faites pas! Il vaut mieux avoir par exemple un bts, commencer en tant qu’assistante et puis évoluer en interne… Les journées sont dures à remplir, on aimerait se sentir utile! Mais on fait avec, on profite et il faut positiver et se dire que notre jour viendra et ensuite on pourra réaliser tous nos projets!

    Aimé par 1 personne

  26. Je suis tellement d’accord avec toi !! Bon je sais que cet article date un peu, mais je suis actuellement dans cette situation. Et oui, c’est difficile. Surtout quand on sort d’une école privée qui nous a fait miroiter des jobs de rêves bien placé et que l’on se retrouve finalement à accepter n’importe quel boulot pour un salaire minimum. M’enfin bon j’ai décidé de ne pas me laisser aller et j’ai donc commencé un blog 🙂
    On se console comme on peut.

    Aimé par 2 people

  27. bonjour,
    ton article reflète parfaitement l’état d’esprit de d’un chomeur et tous comme toi je deteste ces gens qui disent moi demain si je devais etre licencié je reste pas au chomage. Ils ont oublié qu’on est en 2017 avec un taux de chomage à 15% voir plus dans certaines villes. Que les recruteurs sont de plus en plus exigent il demande des années d’experience pour un smic (prooobleme) quelqu’un de qualifiés payé comme un débutant. le CDI n’est meme plus gage de sécurité car c’est plus facile de licencier quelqu’un en cdi qu’en cdd. bon courage et j’espere que tu a trouvé quelquechose

    J'aime

  28. Il y rien de plus pénible que es gens qui jugent sans connaitre, qui mettent les gens dans des cases en oubliant que. Chaque individu est unique et que la vie des autres ne les concernent en rien ! Bonne chance pour ta recherche d’emploie 😊

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s