Un goût de cannelle et d’espoir, Sarah Mac Coy

51azC2B23hL._SX321_BO1,204,203,200_

 

Présentation de l’éditeur :

 

Allemagne, 1944. Elsie Schmidt, seize ans, traverse la guerre à l’abri dans la boulangerie de ses parents et sous la protection d’un officier nazi qui la courtise. Mais lors de la soirée de Noël du Parti, elle échappe de peu à un drame grâce à un petit garçon juif. Seul et sans défense, il demande à Elsie de le cacher. Prendra-t-elle ce risque ? Soixante ans plus tard, au Texas, près de la frontière mexicaine, la journaliste Reba Adams réalise un reportage sur la boulangerie allemande tenue par Elsie. Peu à peu, les deux femmes apprennent à se connaître et Reba comprend que la vieille dame a beaucoup plus à révéler qu’elle ne veut bien le dire. Une rencontre qui va bouleverser leurs existences.

 

Ce que j’en  pense :

 

L’auteur nous transporte au cœur de Berlin , durant la Seconde Guerre Mondiale, dans une famille allemande et nous raconte la vie d’une jeune femme lors de ce sombre épisode.

On suit en parallèle la vie d’une journaliste de 2007 à 2008.

Le roman est bien construit, quoique je l’ai trouvé un peu long à certains moments et je n’ai pas compris l’intervention de Reba et de Rikki. Je ne vois pas vraiment l’utilité de ces 2 personnages.

On découvre certaines atrocités commises par les nazis et comment de simples citoyens ont été obligés de se plier au régime mais ce n’est pas un livre qui rend triste, bien que le sujet soit loin d’être gai.

J’ai trouvé l’histoire beaucoup trop romancée pour des faits qui se sont réellement produits, beaucoup trop de clichés et le lien entre les immigrés mexicains et le sort des juifs durant l’holocauste me semble de mauvais goût.

 

Comme vous l’aurez compris, ce livre n’est pas un coup de cœur même si j’ai apprécié sa lecture.

En bonus, des recettes de pâtisserie allemande à la fin.

 

Et vous, avez vous lu ce livre?

 

Publicités

7 réflexions sur “Un goût de cannelle et d’espoir, Sarah Mac Coy

  1. L’histoire me fait penser au « Dernier des nôtres » d’Adelaide Clermont-Tonnerre. Bon l’histoire n’est pas exactement la même mais une partie se passe aussi en Allemagne dans les années 45 et en parallèle dans les années 70 (je crois!). Je sais pas si tu as lu celui-ci mais peut-être que tu l’appréciera plus que « Un goût de cannelle et d’espoir » 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s