Ces livres que je n’ai pas su finir

Il y a des livres comme ça, qui font que je n’accroche pas.

Petit tour d’horizon sur ces derniers.

 

La vie est facile, ne t’inquiète pas : Agnès Martin-lugand

content

Je n’avais déjà pas aimé son premier roman et je ne comprenais pas l’engouement pour cette auteure. J’ai quand même voulu lire un autre de ses livres, pour ne pas fausser mon avis mais il n’y a pas, je n’y arrive pas.

Le style ne me plaît pas, l’écriture est, pour moi, trop gnangnan et traine en longueurs.

J’abandonne et je range ses livres au placard.

 

Petit pays : Gaël Faye

content.jpg

J’avais lu d’excellentes critiques sur ce livre et le résumé me plaisait beaucoup.

Malheureusement, de trop nombreuses longueurs ont eu raison de moi.

Je suis peut être déçue à cause des avis dithyrambiques mais je me suis ennuyée.

Je retenterai peut être prochainement.

 

L’amie prodigieuse : Elena Ferrante

5180-VFvARL._SX210_

Je me suis perdue dans tous les personnages et j’ai trouvé le récit plat, linéaire. Je n’ai pas retrouvé l’ambiance de ce quartier misérable pourtant il ne manque pas de détails, peut être trop.

J’ai trouvé ce livre sombre et je n’ai pas accroché aux personnages.

Je passe mon tour pour les 2 autres tomes.

 

Rien ne s’oppose à la nuit : Delphine de Vigan

bm_9782709635790

J’avais adoré No et Moi et j’avais hâte de lire les autres livres de Delphine de Vigan.

J’apprécie toujours autant la plume de l’auteure mais c’est plutôt l’histoire qui m’a refroidit.

Une sensation de voyeurisme, cette façon de décrire sa mère sans sentiments ni émotions.

Je n’ai pas compris où elle voulait m’emmener mais cela ne m’empêchera pas de lire ses autres récits.

 

Et vous, quels livres vous ont déçu?

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

26 réflexions sur “Ces livres que je n’ai pas su finir

  1. J’ai exactement le même problème avec Petit Pays. J’ai découvert l’auteur dans Quotidien de Yann Barthès, j’ai entendu ses chansons, je me suis dis « waaah quelle plume ! ». J’ai naturellement essayer son roman, avec un thème prenant et unique. Ca commençait bien, le prologue était vraiment pas mal et puis … j’ai rencontré ses longueurs …

    J’ai commencé Mör, il y a quelques temps déjà, c’est un thriller sur deux époques. Je pensais faire un article dessus puisqu’il est sorti en même temps que Mörk, un autre thriller qui se passe aujourd’hui en Islande. Naïvement, je me suis dis que ce serait cool de faire un article commun sur ces deux livres au nom si proche et qui ont tous les deux cette même froideur. Mais en fait, je crois qu’ils sont trop froid pour moi, surtout Mör d’ailleurs. J’accroche pas.

    Enfin voilà, ça fait du bien de le dire et de le lire !

    Aimé par 1 personne

  2. C’est intéressant d’avoir un autre avis car en effet deux de ces bouquins font l’unanimité sur pas mal de blog (l’amie prodigieuse et petit pays) et j’ai le même problème, les longueurs m’agacent vite et quand j’ai trop d’attentes et bien la déception n’est que plus douloureuse.

    Aimé par 1 personne

  3. De toute facon chaque individu est different c est pas si tout le monde acroche que tu vas trouver ca genial 😊 et pis au moins c est un article honete

    J'aime

  4. Pour ma part, j’avais adoré petit pays mais les 2 derniers titres que tu titres, j’ai fait comme toi. Certains livres ont eu raison de moi à des moments et à des moments où je les ai repris, j’avais mieux accroché.
    Parfois je me suis demandé si ce n’était pas ma disponibilité/ouverture d’esprit ou … qui n’était pas là au bon moment !

    Aimé par 1 personne

  5. bonjour! merci de ta visite sur mon blog. je découvre le tien avec plaisir, de même que ces livres. je reprends la lecture peu à peu et dernièrement pas trop de déception. j’essaye de cibler mes lectures. passe un bon lundi et à bientôt!

    Aimé par 1 personne

  6. Pour le coup, j’ai vraiment adoré Rien ne s’oppose à la nuit je l’ai trouvé très fort et touchant et je pense que c’est justement cette distance que le personnage prend avec sa mère qui rend le récit encore plus fort. Comme si elle se protégeait face à l’histoire qu’elle raconte. Pour le coup, j’ai arrêté un livre au bout du troisième chapitre la semaine dernière. C’est la première fois que ça m’arrivait. C’est Photophobia de Tom Becker. Je l’ai trouvé très mal écrit et tellement prévisible. En plus, les ficelles de l’intrigues étaient déjà en partie révélés dans ces trois chapitres. En bref, une énorme déception..

    Aimé par 1 personne

  7. J’ai lu « D’après une histoire vraie » de Delphine de Vigan et je suis assez partagée. D’un côté, l’écriture est fluide et très élégante, mais en même temps il y a trop de longueurs. J’avais l’impression que certaines pages étaient insérées pour étoffer l’ouvrage.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s