Superficielles, nous?

logo3Pourquoi les filles qui se maquillent et prennent soin d’elles sont traitées de femmes superficielles?

Dans la société actuelle, les stéréotypes vont bon train : si je me maquille beaucoup je suis une cruche, si je ne me maquille pas je suis négligée.

Arrêtons de faire des généralités, il existe certainement des femmes trop maquillées un peu cruchse mais démaquillées le sont-elles moins?

De même qu’il existe des femmes qui ne veulent pas se maquiller mais sont elles plus intelligentes? si elles se maquillent deviendront-elles idiotes?

En quoi le fait de passer du temps dans ma salle de bain me rendrait moins intelligente qu’une autre?

Pourquoi une femme épilée se fait critiquer mais, à contrario, une femme non épilée se fait également critiquer? A qui doit on plaire?

Si je prends soin de moi, c’est avant tout pour moi et ce n’est pas pour autant que je ne travaille pas, que je ne m’occupe pas de ma maison.

Certaines personnes qualifieront cette démarche d’égoïste mais je pense qu’il s’agit plutôt d’un besoin réconfortant dans ce monde difficile.

De même qu’être moins pomponnée n’est pas un signe de négligence.

A l’heure du féminisme, je ne comprends pas toutes ces femmes qui se critiquent entre elles au lieu de mettre à profit leur pouvoir au service de la cause féminine.

Chacune (chacun) n’est il pas libre de faire ce qui lui plait dans le respect d’autrui et dans la bienveillance?

La liberté des uns s’arrête ou commence celle des autres…

8 réflexions sur « Superficielles, nous? »

  1. Coucou ! Je te découvre grâce à la plateforme Les Blogueuses et je suis ravie de tomber sur un bon message comme celui-ci.
    Je dois être honnête, il y a quelques années, je pouvais dire que les filles qui se maquillaient beaucoup étaient superficielles. Et encore avant ça, je me maquillais énormément. En fait, je crois que c’est souvent une question d’ego. On essaie de se comparer et de dire : moi, je suis un peu mieux.
    Et une question de problème d’estime de soi, finalement.
    Et puis un jour, je me suis vraiment acceptée, au naturel ou pas, je m’aimais. Alors là, j’ai compris que chacune faisait ce qu’elle voulait, que chacune avait ses raisons, ses besoins, ses envies. Et que chacune est libre et que je ne voudrais plus jamais juger. 🙂
    J’ai l’espoir qu’un jour, on se juge moins entre nous.
    Mais celles qui jugent sont celles qui ont un manque à combler, finalement. 🙂

    Aimé par 2 personnes

    1. Je l’espère egalement. Tu es la preuve que chaque personne peut évoluer positivement. Bravo

      Aimé par 1 personne

  2. Christine Robledo 17 mars 2020 — 8 h 18 min

    Merci pour cet article très juste. L’union fait la force. Hé oui ! Arrêtons de nous juger les unes , les autres, ça ne sert effectivement pas la cause féminine. Surtout qu’il y a des domaines plus importants que celui-là, dans lesquels, nous, les femmes, devons encore mener le combat afin d’obtenir un respect similaire à l’homme…

    Aimé par 1 personne

    1. Effectivement, beaucoup d’énergie qachee…

      Aimé par 1 personne

  3. Article intéressant! Les femmes se mettent en compétition les unes les autres et sont sans cesse blâmée quand elles font ce qui leurs plaît ! Trop maquillée ou pas assez, trop superficielle ou trop négligée, trop matérialiste et j’en passe, je crois que c’est un débat et une question qui revient plus souvent dans la bouche des femmes que des hommes…
    C’est un débat éternel qui nous divisera toujours, mais si il y a une chose que je crois, c’est qu’on devrait continuer de faire ce qu’on aime! 💃🏽👠🛍

    J'aime

  4. Coucou ! Bravo pour ce petit billet qui transmet un grand message. Au lycée je ne pouvais littéralement pas sortir sans maquillage c’était maladif, pourtant j’avais pas d’acnée du tout. Je me suis tuer les cheveux (qui étaient déjà lisses mais que je voulais encore plus lisse) au lisseur, enfin bon des bétises on en fait toutes. Puis je me suis calmée pour un maquillage plus naturel voir pas du tout. Puis ça a repris mais mieu, du moins c’était plus encadré, c’était pas tant la quantité mais les couleurs sur les yeux qui étaient vives ! Et là, en ces temps c’est no makeup. Je pense que la relation que la femme à avec le maquilage évolue en fonction de ce qu’elle vit elle, en tout cas tout le monde peut être qui il veut ! Bonne soirée !

    Aimé par 1 personne

  5. Je suis tombée sur ton blog quand tu es allée sur le mien, je trouve que ton article est super !! Le maquillage ne change rien a la personnalité. En effet les femmes doivent défendre leur cause !! Vive les femmes, maquillées ou pas !

    Aimé par 1 personne

    1. Exactement, vive la Femme dans son ensemble, avec ou sans artifices.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close